Black Hat SEO, White Hat SEO et Grey Hat SEO

Le SEO vise à optimiser le référencement de pages web dans les moteurs de recherche.

Le spécialiste SEO est donc confronté dans son travail quotidien aux conditions d’utilisations de ces moteurs. Il a alors le choix de les respecter en totalité, en partie ou bien de passer outre.

C’est de ces multiples choix que sont nées les différentes écoles et stratégies SEO aussi appelées : White Hat, Grey Hat et Black Hat.

Qu’est-ce que le White Hat SEO ?

L’appellation White Hat regroupe l’ensemble des techniques qui respectent scrupuleusement les conditions générales d’utilisation des moteurs de recherche.

Dans cette approche, l’internaute est au cœur des processus initiés par le référenceur ce qui se traduit notamment par un effort particulier apporté à la production de contenus. En effet, le contenu proposé doit être construit de manière à apporter une réelle information et plus-value à l’internaute. Il n’est donc pas question d’écrire des articles de 300 mots dans un français approximatif.

C’est donc résolument une démarche qualitative qui nécessite du temps.

L’un des grands avantages que comporte cette approche est que le responsable SEO n’a pas à se préoccuper d’éventuelles pénalités car il agit toujours en accord avec les CGU.

Les futures introductions de nouveaux algorithmes ne constituent donc pas une angoisse pour le SEO du site car il a toujours été en conformité avec les guidelines des moteurs.

Cependant, certains reprochent à cette vision du SEO des résultats longs à observer. De plus, face à une concurrence grandissante, jouer dans les règles n’est pas toujours le plus efficace et cela est particulièrement vrai en terme de référencement naturel.

Enfin, dans la majorité des cas, les entreprises clientes souhaitent obtenir des résultats rapides et ne connaissent que très peu le fonctionnement du SEO.

Tous ces éléments font qu’il est souvent compliqué, mais pas impossible, pour un spécialiste SEO d’adopter cette vision du référencement naturel.

Qu’est-ce que le Grey Hat SEO ?

Le SEO Grey Hat désigne les référenceurs qui évoluent entre le White Hat et le Black Hat.

En effet, ils ont recours à des techniques qui respectent les CGU des moteurs mais n’hésitent pas à flirter avec les limites afin de maximiser leurs actions.

C’est donc un équilibre permanent entre la satisfaction de l’internaute mais également des robots des différents moteurs de recherche.

En suivant cette approche, le référenceur doit faire preuve de créativité afin de détourner des processus de leurs usages traditionnels tout en évitant d’aller trop loin et de prendre le risque d’une pénalité Google.

Afin d’illustrer notre propos, prenons le cas concret du Linkbaiting : une technique Grey Hat bien connue de la sphère SEO.

Celle-ci consiste à faire produire une infographie traitant d’un sujet susceptible d’intéresser à la fois les médias du secteur mais également les concurrents pour que celle-ci soit relayée au maximum. En effet, tout bon référenceur sait que les liens constituent le point faible des algorithmes des moteurs de recherche.

En effet, ils se basent sur le nombre de liens pointant vers un site (également appelées backlinks) pour en déterminer la popularité et donc également la pertinence.

Un lien d’un autre site qui redirigerait l’internaute vers le votre équivaut donc à un vote en votre faveur pour les robots des moteurs. Ainsi, plus il y a de sites qui redirigent vers le votre, plus la popularité de celui-ci augmente donc également son positionnement sur plusieurs mots clés.

Avec l’approche Grey Hat l’idée n’est pas ici que l’infographie soit diffusée au plus grand nombre afin que le plus d’internautes soient informés mais bien que celle-ci soit partagée par un maximum de sites dans une thématique ciblée afin de créer un grand nombre de backlinks et donc d’améliorer son référencement naturel.

Cette technique illustre donc parfaitement l’approche Grey Hat : exploiter les failles des moteurs tout en restant dans le respect des CGU de ceux-ci.

Qu’est-ce que le Black Hat SEO ?

En totale opposition avec les deux approches précédentes, le Black Hat SEO se fiche des CGU des moteurs et exploitent leurs failles techniques au maximum.

A travers cette vision du référencement naturel, ce sont les moteurs de recherche qui sont au centre de la relation et l’internaute est relégué au second plan, voir totalement absent de l’équation.

Le SEO Black Hat n’est donc pas employé dans une logique de long terme car la pénalité Google ne tardera pas à arriver tôt ou tard.

On a souvent recours à ces techniques lorsque l’objectif principal d’un site est d’être monétisé à travers la publicité ou bien encore l’affiliation.

Une des techniques emblématiques du SEO Black Hat est le Content Spinning.

Celle-ci consiste, à l’aide d’un logiciel spécialisé, à générer plusieurs milliers de textes à la volée à partir d’un texte source.

Les logiciels de Content Spinning sont devenus si performants qu’il est maintenant possible de générer des milliers de textes qui possèdent un taux de similarité extrêmement faible et donc de passer à travers les filtres des moteurs de recherche.

Cette technique permet de générer du contenu à moindre frais pour par exemple alimenter des sites destinés à être monétisés ou bien de niveau inférieur dans une logique de PBN.

Les techniques Black Hat sont souvent utilisées par des annonceurs qui évoluent dans des secteurs où la compétition SEO est particulièrement rude, c’est par exemple le cas pour les secteurs du crédit ou de l’assurance.

Nous avons donc évoqué dans cet article les trois différentes approches SEO qui existent ainsi que leurs avantages et inconvénients.

Le lecteur a notamment pu se rendre compte du fait qu’il existe une multitude de techniques possibles en fonction des situations de chaque annonceur et de ses objectifs.



Matthis Duarte

Fondateur de Pixel News et Consultant SEO.