Les 7 pratiques des marketeurs

pratique-marketeurs

Les comportements d’achats évoluent continuellement et challengent les entreprises qui se doivent d’innover pour anticiper et s’adapter aux besoins des consommateurs, de plus en plus exigeants. Connaissance pointue des besoins clients, messages hyper-personnalisés, choix des bons canaux de communication (mobile, e-mail, courrier…) autant de paramètres qui permettent d’optimiser la relation client et de s’assurer une bonne visibilité.

Pour mieux comprendre les pratiques mises en place en entreprise, Dolist et l’Association Nationale des Professionnels du Marketing (ADETEM), ont mené une étude auprès de 250 professionnels français, qui dresse le panorama des pratiques des marketeurs en matière de data, d’e-mail et d’omnicanal marketing. En voici les principales conclusions.

L’e-mailing est un levier toujours utilisé dans une stratégie marketing

La vérification du rendu visuel des e-mails dans les différents outils de messagerie (PC, mobiles et tablettes) est la pratique la mieux ancrée en 2017, viennent ensuite le test de la dérivabilité puis l’e-mail responsive.

Connaître son client

La connaissance client est un enjeu fort pour les marketeurs en 2017, ils sont bien au fait des techniques qui existent pour y parvenir mais doivent encore passer à l’acte.

Une stratégie de Content Marketing

Les professionnels du marketing ont bien compris l’enjeu de la pertinence des contenus : se différencier et doser sa communication pour être plus attractif auprès des consommateurs. 87% ont ou vont orienter le contenu selon les contacts et 55% augmentent la pertinence de leurs e-mails.

L’importance d’une stratégie mobile

Le marketing mobile est incontournable. E-mail responsive, synergies entre e-mail et mobile, supports mobiles attrayants, c’est la priorité de 2017. 50% des marketeurs ont d’ailleurs prévus d’augmenter leur budget dédié au SMS Marketing.

Lead generation

La collecte de contacts : les marketeurs capitalisent bien sur les sources « naturelles » de collecte, via leur site internet (49%), sur les évènements (22%) et sur le point de vente (22%). Attention toutefois à l’échange et à l’achat de fichiers, une pratique encore utilisée et très fortement déconseillée.

KPI

Les marketeurs comprennent l’importance de la délivrabilité mais ils sont de moins en moins à mettre en place des indicateurs pour s’en assurer.

Data, sécurité et législation

Les professionnels du marketing doivent intégrer rapidement la gestion et la sécurité des données dans leurs préoccupations et leurs objectifs, et anticiper le règlement européen en matière de protection des données qui sera mis en vigueur en mai 2018. Aujourd’hui moins d’un quart sont sensibles à la sécurisation et/ou à la mise en conformité légale de la gestion des données et seuls 11% considèrent le manque de connaissances juridiques comme un frein à l’atteinte des objectifs.

Dolist a également déployé cette étude sur le marché espagnol en partenariat avec l’IFAES et Adigital. La situation décrite par les 180 répondants de cette première édition est comparable à celle constatée en France.



Matthis Duarte

Fondateur de Pixel News et Consultant SEO.