Au coeur des enjeux environnementaux, les énergies renouvelables occupent une place prépondérante dans la transition énergétique. Dans cet article, nous vous présentons un tour d’horizon des principales sources d’énergie renouvelable disponibles aujourd’hui et leurs spécificités.

Le rayonnement solaire

L’énergie solaire est sans nul doute la source renouvelable la plus connue du grand public. Elle provient directement de l’immense réserve d’énergie envoyée par le soleil. Transformée en électricité grâce aux panneaux photovoltaïques ou utilisée pour chauffer de l’eau par le biais de capteurs thermiques, l’énergie solaire s’affiche comme une solution propre et abondante pour subvenir à nos besoins énergétiques.

L’énergie photovoltaïque

Résultat de la transformation directe du rayonnement solaire en électricité, l’énergie photovoltaïque fonctionne grâce à des cellules en silicium qui produisent un courant électrique continu lorsque qu’elles sont exposées au soleil. Cette forme d’énergie renouvelable connaît un essor considérable ces dernières années, avec notamment des tarifs de raccordement en diminution et des rendements toujours plus performants.

L’énergie solaire thermique

Moins médiatisée que son homologue photovoltaïque, l’énergie solaire thermique utilise quant à elle le rayonnement solaire pour produire de la chaleur. Concrètement, des capteurs solaires thermiques (souvent en forme de panneaux) sont placés sur les toits des habitations ou bâtiments pour chauffer directement l’eau sanitaire à usage domestique ou industriel. L’installateur procède alors à un calcul précis afin de déterminer le nombre de capteurs nécessaires en fonction de la consommation d’énergie prévue et de la surface disponible.

La force du vent

L’énergie éolienne est une autre source renouvelable largement exploitée. Elle consiste à capter l’énergie cinétique du vent et à la transformer en électricité grâce aux turbines éoliennes. Cette technique fait appel aux mêmes principes que ceux utilisés pour les vieux moulins à eau et bénéficie encore aujourd’hui de nombreux développements technologiques permettant notamment la mise en place d’éoliennes offshore et flottantes.

Eoliennes terrestres

Répandues dans les zones rurales, les éoliennes terrestres sont d’excellents compléments aux autres sources d’énergies renouvelables. Elles se caractérisent par une grande adaptabilité, pouvant être installées près des centres de production d’énergie pour répondre aux besoins locaux. Les performances énergétiques ont par ailleurs été grandement améliorées ces dernières années avec l’avènement de modèles plus performants et moins bruyants.

Eoliennes en mer

En raison des coûts d’installation souvent plus élevés qu’à terre, l’éolien maritime n’occupe pour le moment qu’une place plus marginale dans le paysage des énergies renouvelables. Pourtant, les parcs éoliens en mer présentent de réels avantages, notamment une production d’énergie relativement constante et des vents souvent plus forts que sur terre. Plusieurs projets d’envergure, visant à déployer de nouvelles turbines offshore voient actuellement le jour à travers le monde.

La puissance de l’eau

L’hydroélectricité est basée sur la transformation de l’énergie cinétique de l’eau (rivières, barrages, centrales marines) en énergie électrique. Son efficacité peut atteindre jusqu’à 90% , ce qui en fait l’une des méthodes les plus performantes de production d’électricité renouvelable.

Les barrages hydroélectriques

Représentant la majorité de la production électrique issue des énergies renouvelables en France, les barrages hydroélectriques sont construits sur de grandes rivières pour exploiter leur puissance. Une chute d’eau vient actionner une turbine reliée à un générateur produisant alors de l’électricité.

Centrales marines

Autre forme d’exploitation de l’énergie hydraulique, les centrales marines se basent sur le principe des différences de pression entre eaux douces et salées ou encore le mouvement des vagues pour produire de l’électricité. Encouragées par les politiques gouvernementales, de nombreux projets de centrales sont développés pour répondre aux enjeux du changement climatique.

La biomasse

Source d’énergie renouvelable provenant des matières organiques (bois, déchets verts, résidus agricoles), la biomasse est souvent utilisée sous forme de chauffage domestique ou industriel. De nombreux procédés existent pour convertir ces matières en électricité ou en chaleur : combustion directe, méthanisation, gazéïfication… “

Chauffage au bois

Le bois représente la première source de biomasse utilisée en France. Il est généralement employé à travers différents systèmes de chauffage tels que les poêles, cheminées ou encore les chaudières à granulés. Sa combustion dégage une importante quantité de chaleur qui peut être transférée à un système centralisé et diffusée dans les locaux ou logements.

Méthanisation

L’autre technique consistant à valoriser ces matières végétales, animales ou issues de déchets est appelée méthanisation. Cette démarche se base sur un processus biologique permettant la production de méthane, lequel sera ensuite transformé en énergie thermique et/ou électrique. Les installations de méthanisation sont généralement mises en place dans les territoires ruraux en lien avec des activités agricoles et agroalimentaires.

  • L’énergie solaire, abondante et propre
  • L’éolien, adaptable et performant
  • L’hydroélectricité, efficace et éprouvée
  • La biomasse, valorisant les déchets organiques

Utilisées conjointement ou séparément, ces différentes sources d’énergies renouvelables démontrent leur capacité à assurer une production énergétique moins polluante et plus respectueuse de l’environnement. La transition vers un mix énergétique basé sur ces technologies est donc essentielle pour préserver notre planète et laisser un héritage viable aux générations futures.